Toronto, Ontario

Sunday, September 24, 2017

Harbourfront Centre | 11:00 am - 6:00 pm

Change Location
Menu

Select your Location:

X

CanLit150

Celebrate more than 150 years of Canada with 150 books.

Chantal Hébert Recommends

L'éngime du retour by Dany Laferrière

L'éngime du retour (2009)

(De Les éditions du Boréal)

Un jeune homme de vingt-trois ans a quitté son pays de façon précipitée. Un homme épuisé y retourne, trente-trois ans plus tard. Le jeune homme est passé de l’étouffante chaleur de Port-au-Prince à l’interminable hiver de Montréal. Du Sud au Nord. De la jeunesse à l’âge mûr. Entre ces deux pôles se trouve coincé le temps pourri de l’exil.

Une nuit, un coup de fil lui apprend le décès de son père à New York. Ce père qu’il n’a pratiquement vu qu’en photo. Cet événement le fait quitter la baignoire pour prendre la route. D’abord n’importe où, vers le nord; comme un adieu à cet univers de glace qui l’a tenu au frais si longtemps. Puis à New York pour les funérailles de son père, que l’exil avait rendu fou. Il compte le ramener à son village natal de Barradères, dans le sud d’Haïti. Pas le corps, qui appartient au voyage. Plutôt l’esprit. Des funérailles sans cadavre. Et le voici à Port-au-Prince, où il se terre dans une chambre à l’hôtel, n’osant regarder cette ville qu’il a tant rêvée là-bas dans sa baignoire, à Montréal.

Si, dans Je suis un écrivain japonais, Dany Laferrière s’était donné pour but de vider le concept d’identité de tout son contenu, il poursuit ici l’objectif contraire. Qu’est-ce qui fait que nous venons indéniablement d’un lieu, d’une culture ? Pourquoi sommes-nous toujours le fils de notre père ? Un roman à la forme neuve, originale, qui mêle haïku et narration. Un livre grave, poétique, onirique, réaliste. Le livre d’un très grand écrivain.

Dany Laferrière

(De Les éditions du Boréal)

Né à Port-au-Prince en avril 1953, Dany Laferrière a grandi à Petit-Goâve.Il y écrit pour le journal Le Petit Samedi soir et fait partie del’équipe de Radio Haïti. Il quitte son pays natal à la suite de l’assassinat deson collègue et ami, le journaliste Gasner Raymond. Il s’installe au Québec oùil occupe plusieurs emplois avant de commencer à écrire.

Son premier roman, Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer,paraît en 1985 (VLB). Le succès est immédiat et les réactions nombreuses.Laferrière devient alors l’un des principaux représentants d’une nouvellegénération d’écrivains dans le paysage littéraire québécois.

Dany Laferrière écrit ensuite Éroshima, L’Odeur du caféLe Crides oiseaux fous… En 2006, le Prix du Gouverneur général du Canada estdécerné à son album jeunesse Je suis fou de Vava.

Durant la période où il vit entre Montréal, New-York et Miami, Dany Laferrièrerédige ce qu'il appellera son Autobiographie américaine, un grandprojet regroupant une dizaine de ses titres et qui dresse un portrait del’Amérique, d’Haïti à Montréal, en passant par les États-Unis. Il réside àprésent principalement à Montréal.

Dany Laferrière mène, parallèlement à ses activités littéraires, unecarrière de journaliste et de chroniqueur, tout en faisant quelques apparitionsà la télévision et au cinéma. Il a également scénarisé quelques longs-métrages,le plus souvent des adaptations cinématographiques de ses romans.

Les livres de Dany Laferrière ont été traduits dans une douzaine de langues,dont le coréen et le polonais.

Laferrière a publié une demi-douzaine de livres depuis 2005 aux Éditions duBoréal au Canada et aux Éditions Grasset en France, dont L'Énigme du retourqui a remporté un grand succès. Il a mérité le prix Médicis et le Grand Prix dulivre de Montréal en 2009, ainsi que le Grand Prix littéraire internationalMetropolis Bleu et le Prix des libraires en 2010. Son plus récent livre L'Art presque perdu de ne rien faire aégalement connu un grand succès. Il a aussi publié Tout bouge autour de moi, à propos du séisme en Haïti et Journal d'un écrivain en pyjama chezMémoire d'encrier.

Dany Laferrière a été nommé Personnalité de l’année 2009 lors du GalaExcellence La Presse/Radio-Canada en janvier 2010.

Le 12 décembre 2013, Dany Laferrière a été élu à l’Académie française. Il occupe le fauteuil numéro 2. Il a été fait Officier de l'Ordre national du Québec en 2014.